/ /

Karine Bizard, « Pissenlits dans la tempête éternelle »

Karine Bizard présente « Pissenlits dans la tempête éternelle » à la Galerie Spéos, 7 rue Jules Vallès, 75011 Paris, du 6 juin au 4 octobre 2024.

Vernissage : 6 Juin 2024, de 18h à 21h. Entrée libre et gratuite.

À propos de l’exposition

Etre né pissenlit et endurer un orage constant c’est être fragile, balayé par la tempête, disséminé partout sur la terre et renaître quand même. Le pissenlit est la mauvaise herbe la plus facile à éliminer. Mais c’est aussi celle qui repousse le plus facilement car il est impossible d’anéantir ses petites graines.

Depuis le génocide arménien et malgré les guerres successives dans le Haut Karabagh, les arméniens n’ont eu de cesse de se relever et de vivre. Ce projet met en lumière la résilience et la résistance des arméniens, la solitude, la perte, la mort, l’espoir et la croyance à travers les trajectoires humaines uniques qui se cachent derrière les chiffres.

Karine Bizard a commencé ce projet à l’été 2023, avant la chute du Haut Karabagh en septembre 2023. Elle est allée à la rencontre des Arméniens, meurtris par la violente guerre des 44 jours en septembre 2020. Puis elle y est retournée après l’exode de près de 110 000 réfugiés après la chute du Haut Karabagh.

À propos de la photographe

Karine Bizard est photographe documentaire et vit à Paris. Elle a exercé pendant 15 ans la profession d’avocat de la défense au sein du Barreau de Paris, ce qui a fait d’elle une raconteuse d’histoires. Elle a prêté sa voix à ceux qui n’en n’avaient pas. Elle pose aujourd’hui son regard sur ceux que l’on ne voit pas.

À compter de juin 2024, elle rejoindra l’équipe du Contrôleur général des Lieux de privation de liberté en qualité de Controleure-Photographe. Elle participera à veiller au respect des droits fondamentaux des personnes privées de liberté.

Karine est diplomée Spéos 2022 de la formation Photo documentaire par Magnum Photos & Spéos.

Elle est lauréate du Trophée du Grand Prix Paris Match 2023, pour son photoreportage « L’automne du repenti ».

Publications similaires