Présentation de la formation

Le mastère européen de photographie professionnelle en 3 ans confère aux étudiants une polyvalence de haut niveau dans les métiers de la photographie. Il leur permet de gagner en expertise dans des domaines en pleine émergence (3D, vidéo, marchés de niches) tout en mettant l’accent sur les aspects marketing et commerciaux de la profession. Certifiée par E.A.B.H.E.S, cette formation s’adresse aux étudiants en fin de cycle Bachelor ou Bac+3.

Le mastère européen de Photographie professionnelle + vidéo/3D permet aux étudiants de maîtriser la technique photographique dans toutes ses dimensions artistiques et techniques. Ils sont à même de produire un portfolio professionnel, avec des photos en parfaite adéquation avec les tendances de chaque marché. Cette formation leur permet de développer des expertises dans des domaines de plus en plus prisés par les clients (3D, vidéo, marchés de niche), quels qu’ils soient (publics ou privés, particuliers ou entreprises).

Pour obtenir les crédits nécessaires à la validation du mastère européen, les étudiants doivent :
– avoir une licence (180 ECTS dans n’importe quelle discipline, pas nécessairement en photographie),
– passer un test dans une langue européenne autre que leur langue maternelle au niveau B2 du Cadre européen commun de référence pour les langues.

Les cours sont dispensés par des professionnels reconnus qui s’assurent de la bonne acquisition des connaissances. En dehors des cours, les étudiants organisent eux-mêmes leurs séances de prise de vue, en studio ou à l’extérieur, ainsi que leurs travaux dans le domaine du numérique, guidés en cela par leurs superviseurs. Ces derniers se coordonnent en matière de progression pédagogique.

Prochaine session : septembre 2021
Campus : Paris ou Londres
Langue de l’enseignement : anglais
Frais de scolarité par année pour le programme en français :
– étudiants de France, Union européenne : 11 000 € 
– étudiants internationaux : 12 500 € 
Frais de scolarité par année pour le programme en anglais :
– étudiants de France, Union européenne : 11 200 €
– étudiants internationaux : 12 500 €

Double diplôme :
– Mastère européen de photographie professionnelle, certifié par E.A.B.H.E.S, European Accreditation Board of Higher Education Schools,
– Titre de Photographe RNCP niveau 7 – code NSF 323 t : ce titre est enregistré au Répertoire National de la Certification Professionnelle (RNCPpar arrêté du 25 février 2016 – publié au Journal Officiel du 17 mars 2016.

Je m’inscris !

Structure de la formation

La première année de la formation constitue le tronc commun de l’enseignement et se déroule de septembre à mai, avec les semestres I et II. Elle aborde tous les thèmes de la photographie actuelle en vue d’acquérir toutes les techniques de base et de produire des photos de bonne qualité. Les étudiants approfondissent leurs compétences (prise de vue, composition et style) et comprennent les exigences propres aux différentes activités du photographe. À la fin de la première année, selon leur objectif professionnel, les étudiants optent pour une spécialisation de seconde année, soit en studio, soit en photoreportage. La première année se termine par la réalisation d’un premier projet personnel.

Au cours de la seconde année, les étudiants améliorent leur pratique et élargissent leurs connaissances théoriques, de septembre à mai en semestres III et IV. Ils doivent choisir une spécialisation : studio ou photoreportage.

Spécialisation studio
Les étudiants qui ont choisi de se spécialiser en studio apprennent à organiser un plateau photographique. Sous la supervision de leurs enseignants, ils dirigent des sessions de prises de vues de mode, de portrait ou de nature morte. L’école bâtit des sessions de travail comparables à celles des studios professionnels, tant sur le plan artistique que technique.

Spécialisation photoreportage
Les étudiants qui ont choisi de se spécialiser en photoreportage explorent des thèmes de société plus complexes et, avec l’aide de leurs superviseurs, traduisent les préoccupations quotidiennes actuelles dans des essais ou des histoires photographiques utilisables par les magazines ou les agences de presse.

Exposition de fin d’année
À la fin du second semestre, les étudiants présentent leurs travaux lors de l’exposition annuelle de Spéos et ont également la possibilité de montrer leurs œuvres sur le site Internet de l’école, dans les galeries web.

La troisième année s’articule autour des 3 principaux axes suivants : la vidéo, la 3D/CGI (Computer Generated Imagery) et les marchés de niche. Elle permet de développer des expertises dans des domaines de pointe de plus en plus prisés par les clients, quels qu’ils soient (public ou privé, particuliers ou entreprises).

Les modules experts se déroulent en juin et juillet de la troisième année. Ils ont pour objectif d’approfondir les connaissances, la maîtrise du métier et les compétences recherchées sur le marché professionnel. Chaque module se déroule sur plusieurs semaines.

Les cours et conférences sont dispensés par des professionnels expérimentés et reconnus qui viennent présenter leur savoir-faire et expertise lors de séances d’échange avec les étudiants. Ces intervenants de premier ordre mettent l’accent sur l’appropriation pratique de ces savoir-faire et offrent aux étudiants un précieux gain d’expérience pour leurs propres projets personnels.
Voir la liste des experts année par année.

En juillet, les étudiants participent à la conception-création d’un magazine mettant en scène leurs propres travaux photographiques afin de promouvoir leurs réalisations. Ce magazine est entièrement conçu par et pour les étudiants. L’édito est signé par un ou une élève de l’année.

Le projet professionnel est l’étape au cours de laquelle les étudiants réfléchissent sur leur positionnement en début de carrière et rédigent leur business plan. Cette étape se déroule en parallèle des modules experts, de juin à septembre de la troisième année.

Descriptif des cours

Les impératifs de la technique photographique
Semestre I : 1h30/semaine
Ce cours est dédié à l’acquisition des techniques essentielles à la pratique de la photographie professionnelle. Alliant théorie et exercices pratiques, il permet notamment aux étudiants :
– d’apprendre et de pratiquer le Stop-System, la méthode d’apprentissage globale de contrôle de la lumière en photographie, méthode mise au point par Spéos,
– de comprendre et de savoir définir ses réglages à la prise de vues,
– d’appréhender des techniques inhérentes à la prise de vues et d’anticiper la post-production,
– de comprendre le fonctionnement de différents types d’appareils photo, dont la chambre grand-format.
Les éléments abordés permettront aux étudiants de réaliser des choix techniques pertinents selon le résultat souhaité. Quelle que soit la situation, en studio ou en reportage, en intérieur ou en extérieur, ce cours leur permettra de faire face aux éventuelles contraintes rencontrées lors de la prise de vues.

Studio
Semestres I et II : 3 heures/semaine de cours et 3 heures/semaine de travaux dirigés
Ce cours est consacré à l’acquisition des techniques essentielles à la pratique de la prise de vue en studio et au traitement des images numériques. Les étudiants sont initiés :
– au Stop-System,
– aux différents types d’éclairage,
– aux principes généraux d’équilibre des sources lumineuses,
– ainsi qu’aux différents formats d’appareils, du 35 mm jusqu’à la chambre grand-format.
Le but de cette première partie est d’élargir et de consolider le champ des connaissances afin de développer et d’épanouir une démarche créative.

Photoreportage
Semestres I et II : 1h30/semaine
Ce cours permet d’obtenir une vision globale du photoreportage qui s’articule autour de 3 thèmes principaux : la photo corporate, la photo sociale et le photojournalisme. Le cours est axé autour de ces thématiques. Il comprend des discussions sur le travail de photojournalistes du passé et du présent, ainsi que la couverture d’événements parisiens ou londoniens.

Traitement numérique de l’image
Semestres I et II : 1h30/semaine
Ce cours vise à :
– comprendre ce que sont les principaux paramètres d’une image numérique et ses formats d’enregistrement,
– apprendre à gérer un flux d’images numériques et retoucher ses photos à l’aide du logiciel Lightroom,
– découvrir l’application Photoshop et réaliser une mise en page à l’aide de ce logiciel.

Gestion et diffusion d’images
Semestres I et II : 1h30/semaine
Ce cours aide les étudiants à s’organiser efficacement dans la gestion de leur stock photo : savoir légender une image, y associer les bons mots-clés, remplir les champs IPTC. Ces informations sont indispensables au photographe pour pouvoir retrouver ses images et les diffuser.

Photographie contemporaine
Semestres I et II : 2 heures/semaine
Ces conférences sont données par des artistes ou des acteurs du marché de l’art. Elles ont pour objectif de sensibiliser les étudiants à l’histoire, à l’évolution et aux tendances actuelles de la photographie. Des visites d’exposition peuvent être organisées de manière ponctuelle.

Rencontres avec la profession
Semestres I et II : 2 heures/semaine
Ces rencontres ont pour objectifs d’ouvrir les horizons professionnels vers lesquels les élèves pourront se projeter une fois leurs études terminées. Les invités viennent exposer leur manière de travailler et d’évoluer dans l’univers de la photographie. Ils peuvent être :
– d’anciens élèves de l’école qui présentent leur activité,
– des professionnels de domaines connexes à la photographie,
– des représentants de grandes marques de matériel photographique faisant des démonstrations de nouveaux matériels et présentant les tendances d’évolutions du métier.
Ces rencontres réunissent les élèves de tous les programmes et sont données en anglais.

Anglais
Semestres I et II : 1h30/semaine, uniquement pour le programme en français
La première année permet de revisiter les bases de l’anglais pour vrai-faux débutant.
La seconde année insiste plus spécialement sur l’anglais des affaires utilisé par les photographes professionnels.

Français
Semestres I et II : 1h30/semaine, uniquement pour le programme en anglais
La première année permet de revisiter les bases du français pour vrai-faux débutant.
La seconde année insiste plus spécialement sur le français des affaires utilisé par les photographes professionnels.

Studio
Semestres III et IV : 6 heures toutes les deux semaines
À partir du troisième trimestre, les prises de vues deviennent thématiques puis se déroulent en mode multi-acteurs, comme cela se produit au plan professionnel. Différents thèmes entraînant chacun des contraintes techniques spécifiques sont abordés afin de :
– perfectionner tous les acquis de la première année,
– préciser une méthodologie de travail adaptée en fonction des différents domaines du marché.
L’accent est mis sur la notion d’équipe de travail, en relation étroite avec une styliste photo professionnelle qui apporte des sujets, invite des créateurs et ouvre les activités du studio sur le monde extérieur.

Traitement numérique de l’image
Semestres III et IV : 1h30/semaine
Grâce à l’application Photoshop, les étudiants pratiquent le traitement numérique d’images en professionnels. Ils approfondissent le travail de retouche et réalisent des photomontages. Les étudiants sont ainsi amenés à assurer une post-production de qualité après leurs séances de prises de vue en studio.

Gestion et diffusion d’images
Semestres III et IV : 1h30/semaine
En seconde année de programme, le cours aborde les thèmes suivants :
– donner une valeur ajoutée à son stock photo en ayant une bonne maîtrise des légendes et de l’organisation des mots-clés,
– trouver les sources d’information pour les photographes,
– connaître le marché de la photo,
– développer une stratégie Internet : concevoir un site web photo en utilisant un CMS (Content Management System, système de management de contenus), référencer son site web, savoir utiliser les blogs et les réseaux sociaux pour les photographes.

Techniques d’impression
Semestres III et IV : 1h30/semaine
Le cours couvre l’impression à partir des logiciels Photoshop et Lightroom, sur des tireuses Fuji Frontier ou Durst Lambda, mais aussi sur des imprimantes jet d’encre grand format. Il permet d’approfondir les principes de gestion des couleurs au sein de la chaîne graphique d’un laboratoire numérique typique : écran, imprimante, station d’épreuvage. Les étudiants acquièrent les connaissances nécessaires pour obtenir par eux-mêmes ou par un laboratoire professionnel des tirages de haute qualité, fidèles à leurs prises de vues numériques.

Identité visuelle
Semestres III et IV : 3 heures/semaine
Ce cours a pour but d’amener les étudiants à définir et développer leurs idées, leurs concepts, et de les aider à les transformer en réalité photographique. L’idée est de les rendre capables de discuter et d’analyser leurs photographies autant que celles de leurs collègues, de critiquer de manière constructive en se basant sur les règles de composition de base comme sur leur sens esthétique propre.
Le cours vise ainsi à :
– comprendre comment se construit une image, comment la composer, comment la rendre plus efficace,
– développer non seulement une certaine cohérence photographique, mais aussi une signature visuelle propre.

Business
Semestres III et IV : 2 heures/semaine
Ce cours permet d’aborder tous les aspects nécessaires à la préparation des débuts professionnels du photographe :
– aspects financiers : comptabilité, budget, devis, facturation, business plan,
– aspects juridiques,
– stratégie marketing,
– gestion de la relation clients,
– communication.

Anglais
Semestres III et IV : 1h30/semaine, uniquement pour le programme en français
La seconde année insiste plus spécialement sur l’anglais des affaires utilisé par les photographes professionnels.

Français
Semestres III et IV : 1h30/semaine, uniquement pour le programme en anglais
La seconde année insiste plus spécialement sur le français des affaires utilisé par les photographes professionnels.

Rencontres avec la profession
Semestres III et IV : 2 heures/semaine
Ces rencontres ont pour objectifs d’ouvrir les horizons professionnels vers lesquels les élèves pourront se projeter une fois leurs études terminées. Les invités viennent exposer leur manière de travailler et d’évoluer dans l’univers de la photographie. Ils peuvent être :
– d’anciens élèves de l’école qui présentent leur activité,
– des professionnels de domaines connexes à la photographie,
– des représentants de grandes marques de matériel photographique faisant des démonstrations de nouveaux matériels et présentant les tendances d’évolutions du métier.
Ces rencontres réunissent les élèves de tous les programmes et sont données en anglais.

Bases de la prise de vue vidéo pour les photographes
Semestre IV : 3 heures/semaine
Ce cours a pour objectifs :
– d’apporter aux étudiants les bases de la réalisation audiovisuelle en matière de films courts à caractère promotionnel ou expérimentaux,
– de leur apprendre à valoriser leur travail photographique par l’image animée,
– de les former aux logiciels spécifiques à ce type de réalisation.
Les exercices proposés porteront sur des sujets diversifiés afin que les étudiants puissent expérimenter leur propre approche de la réalisation vidéo, quel que soit le mode de tournage utilisé : film documentaire, film de fiction, film de famille et d’animation, film expérimental, publicitaire et institutionnel.

Laboratoire argentique
En option – à la demande uniquement et en fin d’année seulement
Possibilité de créer des sessions de découverte de la photographie argentique avec développements de films et tirages noir et blanc dans le laboratoire de Spéos. L’école possède l’un des plus grands laboratoires de Paris encore actifs. Les étudiants seront initiés au Stop System, une méthode développée par Spéos et qui permet de prendre très vite le contrôle des tirages et des masquages.
Ces sessions auront lieu en fin d’année seulement, une fois que les étudiants auront acquis toutes les connaissances et techniques essentielles de la photographie professionnelle.

Photoreportage
Semestres III et IV : 3 heures/semaine
Ce cours a pour but de faire travailler les étudiants sur des projets thématiques à long terme. Le travail se poursuit par l’étude et la couverture d’événements se déroulant à Paris ou à Londres au printemps. Après la réalisation de courts photo-essais, les participants traitent un thème personnel pour un projet à long terme. Le rappel de l’importance des nouvelles technologies dans le domaine du photoreportage permet aux participants de se situer dans un univers en pleine mutation.

Éclairage pour le photoreportage
Semestre III : 3 heures toutes les deux semaines
Ce cours vient compléter le cours de photoreportage (ci-dessus). L’apprentissage est axé sur la maîtrise de la lumière naturelle et/ou artificielle en situations extérieures ainsi qu’un complément en studio pour permettre aux photoreporters de répondre à des situations professionnelles de mise en lumière très diverses (portraits en situation, nature morte sur site, corporate, photo-documentaire…).

Identité visuelle
Semestre III : 3 heures/semaine
Ce cours a pour but d’amener les étudiants à définir et développer leurs idées, leurs concepts, et de les aider à les transformer en réalité photographique. L’idée est de les rendre capables de discuter et d’analyser leurs photographies autant que celles de leurs collègues, de critiquer de manière constructive en se basant sur les règles de composition de base comme sur leur sens esthétique propre.
Le cours vise ainsi à :
– comprendre comment se construit une image, comment la composer, comment la rendre plus efficace,
– développer non seulement une certaine cohérence photographique, mais aussi une signature visuelle propre.

Traitement numérique de l’image
Semestres III et IV : 1h30/semaine
Grâce à l’application Photoshop, les étudiants pratiquent le traitement numérique d’images en professionnels, approfondissent le travail de retouche et réalisent des photomontages, dans le respect de l’éthique propre au photoreportage.

Gestion et diffusion d’images
Semestres III et IV : 1h30/semaine
En seconde année de programme, le cours aborde les thèmes suivants :
– donner une valeur ajoutée à son stock photo en ayant une bonne maîtrise des légendes et de l’organisation des mots-clés,
– trouver les sources d’information pour les photographes,
– connaître le marché de la photo,
– développer une stratégie Internet : concevoir un site web photo en utilisant un CMS (Content Management System, système de management de contenus), référencer son site web, savoir utiliser les blogs et les réseaux sociaux pour les photographes.

Techniques d’impression
Semestres III et IV : 1h30/semaine
Le cours couvre l’impression à partir des logiciels Photoshop et Lightroom, sur des tireuses Fuji Frontier ou Durst Lambda, mais aussi sur des imprimantes jet d’encre grand format. Il permet d’approfondir les principes de gestion des couleurs au sein de la chaîne graphique d’un laboratoire numérique typique : écran, imprimante, station d’épreuvage. Les étudiants acquièrent les connaissances nécessaires pour obtenir par eux-mêmes ou par un laboratoire professionnel des tirages de haute qualité, fidèles à leurs prises de vues numériques.

Business
Semestres III et IV : 2 heures/semaine
Ce cours permet d’aborder tous les aspects nécessaires à la préparation des débuts professionnels du photographe :
– aspects financiers : comptabilité, budget, devis, facturation, business plan,
– aspects juridiques,
– stratégie marketing,
– gestion de la relation clients,
– communication.

Anglais
Semestres III et IV : 1h30/semaine, uniquement pour le programme en français
La seconde année insiste plus spécialement sur l’anglais des affaires utilisé par les photographes professionnels.

Français
Semestres III et IV : 1h30/semaine, uniquement pour le programme en anglais
La seconde année insiste plus spécialement sur le français des affaires utilisé par les photographes professionnels.

Rencontres avec la profession
Semestres III et IV : 2 heures/semaine
Ces rencontres ont pour objectifs d’ouvrir les horizons professionnels vers lesquels les élèves pourront se projeter une fois leurs études terminées. Les invités viennent exposer leur manière de travailler et d’évoluer dans l’univers de la photographie. Ils peuvent être :
– d’anciens élèves de l’école qui présentent leur activité,
– des professionnels de domaines connexes à la photographie,
– des représentants de grandes marques de matériel photographique faisant des démonstrations de nouveaux matériels et présentant les tendances d’évolutions du métier.
Ces rencontres réunissent les élèves de tous les programmes et sont données en anglais.

Storytelling
Semestre IV : 3 heures/semaine
Ce cours enseigne aux étudiants des notions d’écriture journalistique pour leur permettre de structurer et d’argumenter leurs projets et de pouvoir présenter leurs reportages.
Les concepts-clés :
– Comprendre les différentes étapes de la réalisation d’un reportage : de l’idée d’un sujet à sa vente à la presse en passant par les différentes étapes de sa réalisation.
– Apprendre à raconter une histoire en photo : une photographie doit montrer, informer ou apporter une preuve.
– Écrire un synopsis ou un texte illustrant le reportage photo.

Vidéo pour photographes : les bases de la prise de vue
Semestre IV : 3 heures/semaine
Ce cours a pour objectifs :
– d’apporter aux étudiants les bases de la réalisation audiovisuelle en matière de films courts à caractère promotionnel ou expérimentaux,
– de leur apprendre à valoriser leur travail photographique par l’image animée,
– de les former aux logiciels spécifiques à ce type de réalisation.
Les exercices proposés porteront sur des sujets diversifiés afin que les étudiants puissent expérimenter leur propre approche de la réalisation vidéo, quel que soit le mode de tournage utilisé : film documentaire, film de fiction, film de famille et d’animation, film expérimental, publicitaire et institutionnel.

Laboratoire argentique
En option – à la demande uniquement et en fin d’année seulement
Possibilité de créer des sessions de découverte de la photographie argentique avec développements de films et tirages noir et blanc dans le laboratoire de Spéos. L’école possède l’un des plus grands laboratoires de Paris encore actifs. Les étudiants seront initiés au Stop System, une méthode développée par Spéos et qui permet de prendre très vite le contrôle des tirages et des masquages.
Ces sessions auront lieu en fin d’année seulement, une fois que les étudiants auront acquis toutes les connaissances et techniques essentielles de la photographie professionnelle.

Vidéo
6 heures/semaine aux semestres V et VI

Ce cours a pour objectif d’amener les participants à un niveau vidéo professionnel. Il aborde chaque étape qu’un vidéaste professionnel doit maîtriser, depuis le brief du client jusqu’à la livraison du métrage final. La théorie et les techniques sont enseignées parallèlement à des exercices pratiques pour apprendre à filmer avec des outils dédiés et à réaliser le processus de post-production approprié. Les thématiques abordées sont les suivantes :

  • Tournage avec des outils vidéo : cette partie du cours fournit toutes les connaissances nécessaires pour choisir les outils, le format et les paramètres appropriés pour tourner une vidéo de niveau professionnel. Elle permet aux participants de :
    • comprendre et choisir le format et les réglages vidéo appropriés,
    • manipuler différents types de caméras (hybrides, vidéo ou pour la réalisation de films indépendants),
    • considérer les accessoires nécessaires et utiles : objectifs, système de stabilisation, caméra, matériel de sonorisation, système de mise au point, enregistreur et monitoring, éclairage, gestion de l’énergie, stockage des médias et processus de sauvegarde.
  • Pré-production / production : cette partie du cours enseigne aux participants comment planifier et préparer un tournage à venir, puis à suivre la production pendant le tournage pour que le projet reste fluide et sans accroc. Le cours aborde les étapes suivantes :
    • établir un scénario/script de tournage/storyboard/shot-list,
    • penser aux repérages et aux autorisations,
    • constituer une équipe,
    • établir un budget et fournir un devis, puis respecter le budget validé,
    • concevoir la production (si nécessaire),
    • gérer les lieux de tournage,
    • choisir le matériel approprié,
    • réaliser un casting (si nécessaire) pour trouver les bons talents.
  • Flux de travail de post-production : cette partie du cours se concentre sur :
    • la construction d’un système de montage et de post-production : quels sont les équipements nécessaires (ordinateur, stockage, affichage et contrôle vidéo, audio, etc),
    • l’importation et la gestion de vos rushes vidéo,
    • le montage de vos séquences sur des logiciels NLE (Non Linear Editing) de qualité professionnelle (Davinci Resolve, Final Cut X, Premiere),
    • montage et mixage du son,
    • l’utilisation de la musique, du son et des images de stock provenant de bibliothèques en ligne,
    • l’ajout des titres et sous-titres,
    • la compréhension et la gestion des espaces couleurs,
    • la correction des couleurs/étalonnage/LUT (Look Up Table) : étapes clés pour améliorer et donner un style visuel personnel,
    • l’exportation des séquences dans les formats requis (web, réseaux sociaux, broadcast…).
  • Ajout d’effets spéciaux/Motion Design : sur des logiciels comme AfterEffects, Fusion, Houdini, Nuke.

3D/CGI (Computer Generated Imagery)
6 heures/semaine aux semestres V et VI

Ce cours vise à former les participants à l’application de la CGI/3D aussi bien dans leurs travaux photographiques que dans la création d’images numériques. Les futurs « image makers » pourront acquérir de solides bases dans différentes catégories : modélisation, création et édition de matériaux, lighting, rendu, composition et intégration.

Les cours du premier semestre abordent tous les thèmes relatifs à la conception d’images digitales assistée par ordinateur. Les premières semaines permettent d’acquérir toutes les techniques de base et de créer des visuels par l’usage de la 3D. Alliant théorie et exercices pratiques, les cours permettent aux participants :

– d’apprendre et de pratiquer la création de modèles digitaux, principalement hard surface,
– de comprendre et de savoir utiliser l’éclairage numérique ainsi que de définir les réglages de rendu (Arnold render),
– d’appréhender des techniques inhérentes à la création d’images digitales et d’anticiper la post-production,
– de comprendre le fonctionnement de différents outils.

Les éléments abordés permettront aux participants de réaliser des choix techniques pertinents selon le résultat souhaité. Quelle que soit la situation ; travail en amont d’une prise de vue, recherche d’angle, création de décor, ajout de matière ou d’éléments, ce cours leur permettra de faire face aux différentes applications possible et utiles de la 3D.

Au second semestre, les participants approfondissent leurs compétences (modélisation, création et édition de textures, éclairage et rendu) et comprennent les exigences propres aux différentes activités de l’artiste digital. Approchant de nouveaux thèmes relatifs à la 3D, tels que la création procédurale de matériaux, la simulation de fluides, la sculpture digitale ainsi que la programmation visuelle.

Le cours vient compléter et enrichir le savoir acquis lors du premier semestre. L’apprentissage est axé sur :

– la maîtrise de la lumière digitale par une compréhension de la lumière naturelle et artificielle,
– la création de matériaux de manière procédurale,
– la sculpture digitale, afin de traiter de manière plus organique les modélisations 3D,
– la programmation visuelle pour faciliter certains aspects de création digitales,
– la simulation de fluides pour répliquer des éléments naturels (feu, eau).

Marchés de niche
6 heures/semaine aux semestres V et VI, soit une moyenne de 12 heures pour chacun des modules suivants pendant l’année

  • Laboratoire Noir & Blanc : ce module permet, grâce à la méthode du Stop-System inventée par Spéos, de prendre très vite et à haut niveau le contrôle des techniques argentiques. Du développement de films au tirage, l’accès rapide à la bonne densité, le réglage et mélange des contrastes et le masquage.
  • Chambre grand format : que le grand format soit argentique ou numérique, une analyse et pratique des bascules avant et arrière permettra d’apprendre à optimiser les incroyables possibilités de ces appareils très supérieurs aux petits et moyens formats, très prisés en nature morte, studio, architecture et portrait.
  • Drone : apprentissage des principes de fonctionnement d’un drone avec des essais en vol pour expérimenter les différents modes de pilotage, compréhension des lois très strictes réglementant ces appareils, identification de partenaires potentiels pour réaliser des prises de vue aériennes.
  • Timelapse : étude des différentes approches de time lapse avec différents outils photo ou vidéo. Ces techniques permettent de faire des images séquencées étalées sur un temps long qui, une fois présentées en accéléré, permettent de voir évoluer toutes sortes de sujets en un court laps de temps. Un véritable marché dans la construction, d’immeubles en particulier.
  • Capture One : découverte du logiciel de retouche photo développé par Phase One, très demandé dans les studios photo. Ce logiciel effectue, en plus de l’édition d’image, le catalogage d’images, le traitement de fichiers d’image brute et la photographie connectée.
  • Photographie d’architecture et d’intérieur : comment photographier et reconstituer des façades qui, théoriquement, ne sont pas photographiables par manque de recul. Utiliser le panorama, les techniques HDR (High Dynamic Range) pour les intérieurs sombres avec fenêtres trop lumineuses via Lightroom Aurora et autres.
  • Photographie culinaire : comment sélectionner les produits ou en remplacer certains par des textures artificielles. Comment améliorer l’aspect de certains produits « tristes » pour la photo. Comment s’organiser pour que les produits soient toujours frais quand la photo est prête à être faite.
  • Photographie de mariage : ce module permet d’apprendre les incontournables de la photographie de mariage, depuis la rencontre avec les futurs mariés jusqu’à la livraison des photos en passant par le repérage des lieux pour les reportages photo des préparatifs de la mariée et des cérémonies civiles et religieuses, puis des festivités.
  • Photographie en pose longue : ce module permet d’apprendre à photographier avec temps de pose assez long afin de fixer les éléments immobiles tout en modifiant le rendu des éléments en mouvement, de jour comme de nuit.
  • Réseaux sociaux : les évolutions sur les principaux réseaux (Facebook, Instagram, LinkedIn) sont rapides et demandent d’être constamment à jour sur leur fonctionnement. Ces outils sont aujourd’hui indispensables et la concurrence s’est intensifiée. Ce cours apprend à concevoir une stratégie de communication digitale, à analyser les performances des actions pour chercher à les améliorer, à créer son audience et à mettre en place des campagnes de pub rentables.
  • Produits finis : mise en lien avec des entreprises réalisant des produits finis à partir de photos (livres, impressions 3D, tirages…) pour apprendre à créer ces supports de plus en plus demandés par clients.

Accès libre aux studios
Les participants bénéficient de créneaux réservés dans les studios de l’école pour la réalisation de leurs commandes professionnelles tous les soirs de la semaine, de 16h à 19h, et le samedi en journée de 10h à 16h.

Modules experts : juin-septembre de la troisième année

Les modules experts se déroulent en juin et juillet de la seconde année. Chaque module se déroule sur plusieurs semaines. Les étudiants peuvent s’inscrire dans la continuité immédiate de leur formation ou venir terminer leur formation les années suivantes.

Les modules experts concernent le business de la photo (gestion, démarche commerciale et publication des photos). Les étudiants suivent aussi le module expert de leur spécialité :
– studio avancé pour la spécialisation en studio,
– photo documentaire avancée pour la spécialisation en photo documentaire.

Module expert : le business de la photo
Durée : 5 semaines en 2 parties
Différents professionnels et experts expliquent la gestion et le management des activités du photographe. Le module aborde le marché et les métiers de la photographie, le droit d’auteur, la démarche commerciale, la gestion comptable et financière des activités liées à la photographie.
Le module permet aussi d’approfondir ses connaissances dans le domaine de la gestion et de la diffusion des images. Il comprend des rencontres avec les différents acteurs du métier : la gestion de photothèque vue par des photographes indépendants, les agences photo et les banques d’images.
Il aborde l’usage des réseaux sociaux pour promouvoir les photographes.

Les participants vont également rencontrer des professionnels de l’image qui expliqueront leur métier et les relations entretenues avec les photographes : acheteurs d’images (iconographes en presse, dans l’édition et dans la publicité), directeur artistique ou agent de photographe.

Module expert : studio avancé – développement d’un portfolio professionnel
Durée : 3 semaines (se déroule en parallèle du module expert en photo documentaire avancée)
Les étudiants poursuivront le développement de leur portfolio en se confrontant à des situations professionnelles correspondant à leurs aspirations personnelles et choix de spécialisation, incluant la mode, le portrait, la publicité et la photographie d’art. De nombreux partenariats avec des marques de luxe et de mode (Lacoste, Longchamp, Issey Miyake, Bulgari, etc…) offre une mise en pratique opérationnelle et complète de l’ensemble du processus de production, incluant le retour direct du « client » avec d’éventuelles possibilités de publication.

Module expert : photoreportage avancé
Durée : 3 semaines (se déroule en parallèle du module expert en studio avancé)
Le photojournalisme est analysé du point de vue d’une agence, d’un magazine, d’un quotidien ou d’un photographe. Les étudiants rencontrent des responsables de l’achat, de la vente, de l’editing tous supports en presse écrite ou multimédia. Au cours de ces échanges, les étudiants apprennent à se situer et à préparer efficacement leur entrée dans le monde professionnel.
Plusieurs rencontres ont lieu directement chez les professionnels.

Conception-création d’un magazine 
En juillet, les étudiants participent à la conception-création d’un magazine mettant en scène leurs propres travaux photographiques afin de promouvoir leurs réalisations. Ce magazine est entièrement conçu par et pour les étudiants : conception et réalisation graphique, construction de la maquette, mise en page, édito et livraison du fichier d’impression.
Les étudiants sont accompagnés pour sélectionner les images et appréhender la création éditoriale :

– introduction au domaine de l’édition,
– présentation de la maquette du magazine et de la notion de chemin de fer,
– tables rondes et entretiens avec chacun des étudiants : choix des photos définitives à partir de leur sélection, test de l’intégration des photos dans la maquette, regard sur les différentes possibilités afin d’appréhender le travail de mise en page.

Projet professionnel

Parallèlement aux modules experts, les étudiants réfléchissent à leur propre projet professionnel, tel qu’ils l’envisagent à l’issue de leur formation chez Spéos. Au travers d’échanges réguliers avec l’équipe pédagogique, qui les guide dans la manière de réfléchir sur leur positionnement en début de carrière, ils avancent dans l’étude stratégique, marketing, technique et financière, puis dans l’élaboration d’un plan de démarrage d’activité (business plan).

Les grandes orientations sont soumises fin juillet à un premier jury, qui évalue la pertinence des choix et la bonne orientation du projet professionnel personnel de chaque étudiant. Au cours de l’été, les étudiants améliorent et détaillent leur projet, jusqu’à la remise, fin septembre, d’un rapport final présenté sous forme de business plan. Ce dernier document est évalué et noté par un jury.

Candidature et contact

Les inscriptions sont ouvertes toute l’année et se font dans la limite des places disponibles.
N’hésitez pas à contacter Spéos si vous avez des questions concernant ce programme.
Et à tout moment, vous êtes les bienvenus pour venir visiter l’école, il suffit de prendre rendez-vous !

S’inscrire !