/ /

Firmware : mise à jour obligatoire ?

Un appareil photo numérique est aussi un mini-ordinateur. Les mises à jour de son logiciel corrigent des bugs et permettent de nouvelles fonctionnalités. Marche à suivre.

La version du firmware se vérifie dans le menu du boîtier.

Indispensable firmware

Sans électricité, nos appareils numériques sont aveugles. Sans firmware (micrologiciel qui pilote le boîtier et l’objectif), ils sont paralysés. Ceci pourrait faire allusion à la fable L’aveugle et le paralytique de Jean-Pierre Claris de Florian (1755 – 1794), d’autant que le poète se réfère à la sagesse de Confucius et que la très grande majorité de nos merveilleux jouets sont Made in China…

Un ordinateur, smartphone ou tablette signale régulièrement des mises à jour du système d’exploitation, des pilotes, etc. Les appareils photo numériques sont aussi de véritables ordinateurs. Ils fonctionnent grâce à un microprogramme appelé communément par son nom anglais firmware.

Correction de bugs et ajout de fonctionnalités

A l’instar des systèmes d’exploitation d’ordinateurs, les premières versions présentent souvent des bugs qui n’apparaissent qu’à l’usage. Les versions de mises à jour offrent des corrections : autofocus, enregistrement vidéo, mesure de la lumière, etc. Elles innovent aussi. Pour ne citer qu’un des plus récents, la  version 2.0 du Nikon Z8 ajoute le mode Pixel Shift dont il était dépourvu à sa sortie : il permet d’enregistrer des images à plus haute résolution en combinant plusieurs vues grâce au déplacement du capteur. La plupart des appareils possèdent deux firmwares, un pour le boîtier et un autre pour les objectifs. Les fabricants indépendants d’objectifs, comme Sigma ou Tamron, proposent une station d’accueil, un dock, pour mettre à jour leur firmware spécifique.

Vérifier la version du firmware

Les boîtiers neufs sont vendus avec la version du firmware disponible au moment de leur sortie d’usine. Faut-il ensuite mettre systématiquement à jour son boîtier ? La réponse est oui. A défaut de nouvelles fonctions, elles corrigent les bugs qui remontent des utilisateurs de terrain. Les mises à jour sont réalisables par le SAV, par un réparateur agréé, dans certains magasins ou par soi-même.

Nul besoin d’être un geek pour effectuer la mise à jour. La vérification du firmware se fait par le menu du boîtier. On relève sa référence et on la compare avec celle des mises à jour disponibles sur le site du fabricant de l’appareil photo. Cette vérification est aussi très utile sur les appareils achetés en occasion. Selon les marques, la mise à jour se fait par connexion à un ordinateur (Sony par exemple) ou grâce à une carte mémoire compatible avec son boîtier et formatée au préalable avec l’appareil photo dont on souhaite faire évoluer le firmware (Canon, Nikon, etc.).

Le site du fabricant de l’appareil photo indique la version actuelle du firmware, comme ici sur le site de Nikon.

Télécharger le firmware

La marche à suivre est indiquée sur le site. Par exemple, pour mettre à jour le firmware d’un Nikon, il faut ouvrir le fichier téléchargé F-D850-V130M.dmg (nom pour un fichier pour ordinateur Apple) ou F-D850-V130W.exe (nom pour un fichier pour ordinateur PC Windows) , qui devient  D850Update pour un boîtier D850. A l’intérieur de D850Update se trouve D850_0130.bin, le firmware de l’appareil photo dont l’extension est “.bin”. À l’aide d’un logement pour carte ou d’un lecteur de cartes, copiez D850_0130.bin sur une carte mémoire qui a été formatée dans l’appareil photo. Le firmware doit être copié dans le répertoire racine (le plus haut) de la carte mémoire. L’appareil photo ne reconnaîtra pas le nouveau firmware s’il est placé dans un dossier situé sous le répertoire racine.

Batterie chargée

La carte est ensuite insérée dans le boîtier. La mise à jour peut commencer après la mise sous tension de l’appareil, comme nous le montre ce pas-à-pas. Une mise à jour demande quelques précautions. La première est de charger complètement la batterie pour éviter tout risque d’interruption lors de l’opération qui demande souvent au moins deux à trois minutes. Si la batterie n’est pas complètement chargée, un avertissement peut demander un chargement complet et empêcher la mise à jour. Aucune touche de l’appareil ne doit être sollicitée pendant le processus.

Après l’installation du firmware, l’appareil est éteint et la carte mémoire est retirée. Quand on rallume l’appareil, on peut constater que le nouveau firmware est bien installé.

Découvrez les formations proposées par Spéos pour devenir photographe

Spéos propose différentes formations allant du simple stage de photographie en une semaine (initiation et perfectionnement) à des formations en 3 ans. Les formations longues pour devenir photographe professionnel permettent non seulement de maîtriser toute la technique et le vocabulaire photographiques (flous, hyperfocale, zone de netteté, profondeur de champ, contre-jour, focale, déclencheur, autofocus, grand-angle, règle des tiers, etc.), mais aussi toutes les étapes de shooting et de traitement d’image.

Venir visiter l’école permet de découvrir les locaux, les studios et les équipements. En plus des journées portes ouvertes, Spéos propose tout au long de l’année des visites sur rendez-vous pour venir découvrir l’école en compagnie d’un membre de l’équipe.

Texte et photos : Philippe Bachelier, professeur de Techniques d’impression à Spéos

A lire également