© Arvin Emtiazi – Spéos 2022

Dans le milieu du photojournalisme, il est souvent question des photographes de guerre et des reporters intrépides qui parcourent le monde pour réaliser des reportages en zone dangereuse.
Véritable domaine à part entière du photoreportage, la photographie de guerre accompagne les conflits qu’elle documente.

Le rôle du photographe de guerre

Le rôle du photographe de guerre est de capturer des images qui informent sur la réalité des conflits armés et des situations de crise. Devenir photographe de guerre est donc un parcours professionnel passionnant, mais également risqué. Les photographes de guerre doivent être prêts à se mettre en danger en se rapprochant au plus près du conflit pour obtenir les images les plus frappantes et les plus éloquentes.

Prendre des photos en zone de guerre, c’est aussi porter la lourde responsabilité d’être un observateur neutre apportant une vision impartiale de la situation. Le rôle de la photographie dans la construction du récit médiatique en temps de guerre est très important. En coordination avec les journalistes, le photographe se place en tant que témoin d’un évènement et rapporte des images qui mettent en lumière tous les aspects de la guerre.

Les cours de photojournalisme et de photoreportage de Spéos abordent des angles différents et complémentaires du métier de reporter et de photographe de presse : celui du photographe indépendant, celui de l’agence avec Magnum Photos et, enfin, celui du magazine en collaboration avec Polka.

Qualités requises pour devenir photographe de guerre

Les qualités requises pour devenir reporter photo spécialisé en photographie de guerre sont nombreuses.

Développer ses compétences en photographie : il est essentiel de maîtriser les techniques de base de la photographie, telles que la composition, l’éclairage et l’utilisation de différents objectifs de son appareil photo. Il est également important de se tenir au courant des dernières tendances et technologies en matière de photographie.

Obtenir de l’expérience : il est difficile d’obtenir un poste de photographe de guerre sans expérience préalable. Il est donc recommandé de commencer par des stages ou des emplois en freelance pour les médias locaux ou régionaux. À travers une approche pratique de la photographie, les étudiants se familiarisent avec les différents aspects de la couverture d’événements d’actualité et développent leur portfolio.

Construire un réseau : les photographes de guerre doivent établir des contacts avec les journalistes, les rédacteurs en chef, les agences de presse et les responsables de la publication pour trouver des missions et des opportunités.  Spéos invite de nombreux intervenants parmi les principaux acteurs du marché et d’anciens étudiants aujourd’hui professionnels reconnus, pour permettre aux étudiants de rencontrer la profession durant leur scolarité.

Prendre des risques : les photographes de guerre doivent être prêts à prendre des risques pour obtenir les images les plus frappantes et les plus éloquentes. Cela peut impliquer de se rendre dans des zones de conflits armés ou de crise, de travailler dans des conditions dangereuses et de se mettre en danger pour obtenir les images qui feront la différence.

Être en bonne condition physique : les photographes de guerre doivent être en bonne condition physique pour pouvoir travailler dans des conditions difficiles et pour pouvoir se déplacer rapidement. Ils doivent également être en mesure de porter du matériel photographique lourd pendant de longues périodes.

Préparation et sécurité

Il est nécessaire de se préparer avant de partir couvrir un conflit et d’apprendre les bons gestes en cas d’enlèvement ou d’arrestation, les gestes qui sauvent en cas de blessure, les règles et les réflexes à connaître pour éviter de se mettre en danger. Il est également primordial de se former à la logistique sur le terrain, de savoir comment organiser ses déplacements et assurer sa propre sécurité.

Aucun photoreporter ne part prendre des risques sans passer par des stages organisés par l’armée, les agences de presse ou quelques rares stages organisés par des centres privés spécialisés.

Devenir photographe de guerre avec Spéos

Spéos propose plusieurs formations de photographie professionnelle permettant de se spécialiser ou de se perfectionner en photojournalisme et en photoreportage – la plupart accessibles niveau Bac :

Du point de vue du photographe indépendant :
> Photographie professionnelle en 1 an – spécialisation Photoreportage
> Photographie professionnelle en 2 ans – spécialisation Photoreportage
> Photographie professionnelle + vidéo/3D – spécialisation  Photoreportage (formation en 3 ans)

Du point de vue de l’agence de presse avec l’Agence France-Presse :
> Photojournalisme par Spéos & l’Agence France-Presse (AFP)

Du point de vue d’une agence de photographes documentaires avec Magnum Photos :
> Photo documentaire par Magnum Photos & Spéos

Du point de vue du magazine avec Polka :
> Photojournalisme par Polka & Spéos – 5 mois à Paris

Les formations de Spéos couvrent toutes les étapes de création et de réalisation d’un photo-reportage ou d’un documentaire photo :

  • La recherche de l’information : se tenir informé et rechercher des sujets qui peuvent intéresser les journaux et magazines, prendre contact avec des rédactions pour proposer ses reportages, demander des autorisations dans les lieux à photographier, etc.
  • La prise de vue : savoir représenter visuellement une actualité : valeurs de cadrage, de plan, utilisation de la lumière naturelle ou artificielle, recherche du meilleur point de vue, de l’optique, la sensibilité, les valeurs de diaphragme et vitesse adéquats ; être capable de produire de l’information à travers une image bien construite visuellement et lisible, qui transmet l’émotion de l’événement photographié ; savoir synthétiser dans une seule image ou dans une série d’images l’action, les acteurs, le contexte et l’enjeu de l’événement.
  • Le choix des images : apprendre à éditer son propre travail en construisant une histoire cohérente avec le bon choix des images.
  • Le traitement de l’image : savoir légender correctement les photos.
  • Le storytelling :apprendre à raconter une histoire en photo : une photographie doit montrer, informer ou apporter une preuve ; écrire un synopsis ou un texte illustrant le reportage photo.
  • La gestion de ses propres archives : adopter des techniques de classification des images et de support de stockage pour bien conserver et exploiter ses propres archives d’image.

Les formations photo de Spéos permettent d’apprendre le métier de photographe professionnel et de se spécialiser pour devenir reporter-photographe.

Les compétences techniques essentielles en photographie s’acquièrent et se développent tout au long des cours photo dispensés par Spéos : la retouche photo, la post-production, la maîtrise des logiciels informatiques et la constitution d’un portfolio professionnel. Les formations de Spéos permettent aussi aux aspirants photojournalistes de développer leur sensibilité et leur signature visuelle.

Point essentiel de la méthode pédagogique de Spéos : les étudiants qui suivent des formations de photojournalisme ou de photoreportage suivent tous des cours d’apprentissage de la photo en studio. Le but : apprendre à maîtriser la lumière en intérieur et pouvoir ensuite mieux la gérer en extérieur.

Débouchés, carrières et perspectives

Pour devenir photographe de guerre il est important de développer sa pratique de la photographie, d’obtenir de l’expérience, de construire un réseau, d’être prêt à prendre des risques et d’être en bonne condition physique.

Cependant, il est tout aussi important de noter que le métier de photographe de guerre peut être extrêmement stressant et dangereux. Il faut donc bien réfléchir aux risques impliqués avant de se lancer dans cette carrière.

En fin de compte, devenir photographe de guerre est un choix qui nécessite une forte détermination, une passion pour la photographie et un engagement envers la vérité et l’équité.

> Voir les travaux des diplômés de Spéos en photoreportage
> Lire les témoignages d’anciens étudiants de l’école

Candidature et contact

Les inscriptions sont ouvertes toute l’année et se font dans la limite des places disponibles.
N’hésitez pas à contacter Spéos si vous avez des questions concernant ce programme.
Et à tout moment, vous êtes les bienvenus pour venir visiter l’école, il suffit de prendre rendez-vous !

Venir nous voir …

Vous pouvez visiter l’école sur rendez-vous.