© Raphaëlle GIRARDIN

La photo culinaire est un monde à part dans la photographie dite de « still life » ou de nature morte. Héritière des peintures de nature morte, la photographie culinaire est très en vogue de nos jours, en particulier sur les réseaux sociaux. Son objectif ? Représenter visuellement des aliments, des plats et des spécialités culinaires de la façon la plus attirante possible, afin de donner l’eau à la bouche des consommateurs !

Le rôle du photographe culinaire

Aujourd’hui très tendances, les photographies culinaires sont les représentations visuelles de nos assiettes, de la nourriture et de la gastronomie en général. Le rôle du photographe culinaire peut être de sublimer ces produits, faire saliver les amateurs ou leur donner envie de se mettre aux fourneaux.

Pour obtenir les meilleurs clichés, le photographe culinaire fait appel à sa maîtrise technique de la lumière et de l’éclairage. Durant la séance photo, il applique un soin tout particulier aux valeurs de cadrage de composition et de mise en scène. L’esthétisme de sa prise de vue en dépend et il peut passer de nombreuses heures à peaufiner le moindre détail.

Lorsqu’il élabore une mise en scène, le photographe culinaire peut travailler seul ou être amené à collaborer avec des directeurs artistiques ou des stylistes culinaires. En tant que spécialiste de l’image, son savoir-faire réside dans la maîtrise de toutes les composantes fonctionnelles, techniques et de pilotage du projet. Lors des shootings photo il apporte donc son expertise aux équipes avec lesquelles il travaille. Le but : élaborer un brief créatif qui vise à mettre en valeur le produit tout en respectant les exigences de la demande client.

La valeur ajoutée du photographe culinaire réside donc dans son habileté à produire une image adaptée à une démarche commerciale qui retiendra l’attention du public.

© Ambre ELBAHRAWY

Qualités requises pour devenir photographe culinaire

© Mert GURSOY

Les qualités requises pour devenir un photographe spécialisé en photographie de culinaire sont nombreuses.

Tout d’abord, il est nécessaire de se familiariser avec les notions de base de la photographie, comme l’exposition, la composition, la mise au point et l’éclairage. Cela signifie suivre des cours de photographie, bien maîtriser son appareil photo, pratiquer régulièrement et étudier les techniques de photographie professionnelle.

La mise en scène joue un rôle crucial dans la photographie culinaire. Apprendre à disposer les éléments du plat de manière esthétiques, en tenant compte de la composition, des couleurs, des textures et des accessoires appropriés est donc un bon moyen de commencer à se former.

L’éclairage est également une notion essentielle en photographie culinaire. Apprendre à utiliser la lumière naturelle ou à créer une lumière artificielle douce pour mettre en valeur les aliments en évitant les ombres dures et les reflets indésirables peut s’avérer très utile.

Il est également important de se renseigner sur la photographie culinaire en consultant des livres de recettes, des magazines et des ressources en ligne spécialisées dans ce domaine. L’analyse des images de photographes renommés et l’identification des éléments-clés de leurs compositions peuvent permettre de faire progresser sa culture de l’image.

Développer des compétences en post-production : la retouche et l’édition des photos sont souvent nécessaires pour obtenir des résultats professionnels. Apprendre à utiliser des logiciels de retouche tels que Adobe Photoshop ou Lightroom permet d’améliorer l’apparence des images, en ajustant les couleurs, la netteté et la saturation.

Pour montrer aux employeurs potentiels ou aux clients ses compétences en photographie culinaire, il est essentiel de constituer un portfolio de qualité professionnelle. La constitution de ce portfolio peut se faire en commençant par préparer des plats depuis chez soi ou en collaborant avec des cuisiniers, des restaurants ou des blogs culinaires pour obtenir des opportunités de prise de vue.

Enfin créer un site web ou un portfolio en ligne permet de donner de la visibilité à son travail. Tout comme tiliser les réseaux sociaux pour partager ses images, interagir avec d’autres photographes et établir des contacts dans l’industrie culinaire.

Devenir photographe culinaire avec Spéos

Spéos propose plusieurs formations de photographie professionnelle permettant de se spécialiser ou de se perfectionner en photographie de studio – la plupart accessibles niveau Bac :

Formations en 1 an :
> Photographie professionnelle – spécialisation studio
> Photographe Entrepreneur en 1 an (RNCP niveau 6 – certification RNCP36195 enregistrée le 25/02/2022, délivrée par Spéos) – spécialisation studio

Formations en 2 ans :
> Photographie professionnelle – spécialisation studio
> Photographe Entrepreneur en 2 ans (RNCP niveau 6 – certification RNCP36195 enregistrée le 25/02/2022, délivrée par Spéos) – spécialisation studio

Formations en 3 ans :
> Photographie professionnelle + vidéo/3D – spécialisation studio
> Photographe Entrepreneur + vidéo/3D (RNCP niveau 6 – certification RNCP36195 enregistrée le 25/02/2022, délivrée par Spéos) – spécialisation studio

Les formations de Spéos couvrent toutes les étapes, de la conception à la réalisation, d’une photographie culinaire :

  • La formulation ou reformulation de la demande client : être capable d’analyser et de comprendre rapidement le besoin de communication visuelle du client. Prise en compte des contraintes techniques et matérielles nécessaires à la prise de vue afin d’établir le devis.
  • La conception du « brief créatif » : définition et cadrage du projet par le photographe et/ou l’équipe créative de l’agence de publicité ou de communication. Présentation de la proposition créative et adaptation de son angle artistique aux exigences du client.
  • Gestion de la production : Repérage des lieux, scénographie, correction des défauts de plasturgie, vérification de l’éclairage, du cadrage, coordination et allers-retours avec la direction artistique afin de déterminer les clichés à envoyer en post-traitement.
  • Post-production : identification des clichés les plus vendeurs dans le cadre de la commande spécifique (éditing). Traitement des images et retouche au moyen d’un ou plusieurs logiciels professionnels (Photoshop, Lightroom etc.) en vue du rendu final.

Les formations photo de Spéos permettent d’apprendre le métier de photographe professionnel et de se spécialiser afin de devenir photographe culinaire.

La formation procurée aux étudiants de Spéos leur permet d’acquérir toutes les compétences techniques essentielles en photographie à l’extérieur comme en studio. À cela s’ajoute l’ensemble des connaissances de post-traitement : la maîtrise des logiciels d’organisation et de retouche des images.

Spéos donne également des outils à ses étudiants pour se lancer dans le monde professionnel : constitution d’un portfolio, techniques de diffusion des images, droit de la propriété intellectuelle.

Point essentiel de la méthode pédagogique de Spéos : les étudiants suivant les formations de l’école disposent de nombreux studios spacieux, tous équipés de matériel photo de qualité. Dans leurs travaux pratiques, ils seront amenés à réaliser des photos d’une grande variété de produits et à s’adapter aux contraintes de lumière et de surface inhérentes à ceux-ci. Ils définissent ainsi leurs projets en se rapprochant le plus possible d’une situation professionnelle réelle.

Le but : se former en pratiquant au plus près des demandes et des acteurs du marché actuel.

Débouchés, carrières et perspectives

Devenir photographe culinaire nécessite d’avoir une fibre artistique, de développer des compétences en photographie, de construire un portfolio de qualité professionnelle, et de développer une identité visuelle propre. Comprendre les aspects liés à la gestion d’entreprise et rester à jour avec les tendances et les nouvelles technologies de l’industrie est également essentiel pour exercer le métier de photographe culinaire.

La photographie culinaire est un domaine exigeant qui demande du temps et de la pratique pour atteindre un niveau professionnel. Il faut donc savoir faire preuve de patience et de persévérance pour trouver du travail dans ce domaine. Une pratique photographique régulière est le meilleur moyen d’expérimenter de nouveaux sujets, d’accumuler de l’expérience afin de devenir photographe culinaire.

> Voir les travaux des diplômés de Spéos en studio
> Lire les témoignages d’anciens étudiants de l’école

© Manon POTHIN

Candidature et contact

Les inscriptions sont ouvertes toute l’année et se font dans la limite des places disponibles.
N’hésitez pas à contacter Spéos si vous avez des questions concernant ce programme.
Et à tout moment, vous êtes les bienvenus pour venir visiter l’école, il suffit de prendre rendez-vous !

Venir nous voir …

Vous pouvez visiter l’école sur rendez-vous.