Analía Cid

Argentine
www.analiacid.com

Lorsque j’ai terminé ma licence en sociologie à Buenos Aires, j’ai été séduite par l’idée de faire une spécialisation en photographie documentaire à l’étranger. Bien que j’aie une longue expérience en photographie depuis mon adolescence, je voulais obtenir un diplôme qui puisse formaliser les connaissances que j’avais accumulées, tout en apprenant de nouvelles choses. C’est à ce moment-là que j’ai entendu parler du programme que Spéos était en train de lancer en collaboration avec l’agence Magnum Photos. J’ai donc décidé de m’inscrire à la toute première promotion de la formation Photo documentaire par Magnum Photos & Spéos en 2015.
Tant la durée du programme (un an) que la langue d’enseignement (l’anglais) me rendaient cette formation accessible.

L’année passée dans le programme a été intense et stimulante. Les connaissances acquises m’ont permis de me considérer comme photographe de niveau international, en me donnant les outils nécessaires pour accomplir avec excellence des travaux liés au photojournalisme et à la photographie documentaire. Apprendre à connaître Magnum de l’intérieur était un rêve devenu réalité ; en même temps, cela m’a posé de nouvelles questions sur l’éthique et le respect des histoires que je voulais raconter. Les discussions avec mes collègues, dont je garde un souvenir inoubliable, ont renforcé mon engagement envers la production photographique en Amérique latine, influençant les projets que j’ai menés à bien une fois de retour chez moi.

Au fil des années, je peux dire sans hésiter que mon expérience à Spéos a fait de moi une meilleure photographe. Depuis, j’ai pu publier mon travail dans des médias nationaux et régionaux, participer à des expositions dans différents endroits du monde et faire partie de projets collectifs d’envergure, comme la plateforme Women Photograph et le collectif The Journal.

A lire également